Qu’est-ce que le lipœdème?

Véritable maladie chronique, le lipœdème se caractérise par l’accumulation progressive de tissu adipeux sous-cutané sur les membres inférieurs du corps, en partant des hanches jusqu’aux chevilles. Cette accumulation de graisse touche plus rarement les bras. Cette surcharge pondérale localisée s’accompagne d’un œdème (gonflement) et de douleurs à la pression.

Les symptômes du lipœdème

Le lipœdème est facilement identifiable car le tableau clinique est caractéristique en fonction du stade et des zones touchées 2. L’amas de graisse peut être localisé sur une ou plusieurs partie(s) du bas du corps, en partant de la taille jusqu'aux chevilles : hanches, cuisses, mollets.
Il peut parfois aussi concerner les bras. La disproportion des extrémités inférieures et supérieures peut être très marquée. On distingue ainsi plusieurs “types” de lipœdèmes :
° Type 1 : hanches
° Type 2 : hanches et cuisses
° Type 3 : hanches, cuisses, mollets
° Type 4 : Bras
° Type 5 : jambes
La présence d’un œdème orthostatique (gonflement des membres provoqué par la position debout) au niveau des membres atteints. Cet œdème s’aggrave au fil de la journée. Si l'œdème touche les pieds (le haut ou le dos des pieds) et/ou les orteils, il existe alors un lymphoedème secondaire.
  • La zone enflée est douloureuse à la pression voire au toucher ;
  • L’apparition de nodules (grosseur anormale qui se développe à la surface de la peau) qui a tendance à croître avec le temps ;
  • La présence de varicosités qui se traduit par l’apparition d’un réseau de veines superficielles à la surface de la peau. Les varicosités sont dues à un relâchement du tissu conjonctif ;
  • Une tendance aux hématomes ;
  • Une difficulté à se mouvoir et à se déplacer dans les cas graves.

Les causes du lipœdème

Les causes du lipoedème restent en grande partie mystérieuse, cependant plusieurs pistes sérieuses ont été avancées3,4 :
Une origine Hormonale
Une origine génétique
Une prédisposition à la rétention d'eau.
Cette surcharge pondérale serait favorisée par un œdème dû à une forme de rétention d'eau. Cette dernière s’explique par "une augmentation de la perméabilité capillaire à l’origine d’une augmentation de l’accumulation de liquides et de protéines" .
Pas de facteurs alimentaires, pas de lien avec le surpoids.
Mais ils peuvent aggraver son évolution.
Le corps médical distingue généralement 3 stades du lipœdème :
  • Stade 1 : Tissu sous-cutané épaissi et souple, petits nodules, peau lisse ;
  • Stade 2 : Tissu sous cutané épaissi et souple, nodules de grosses tailles, peau irrégulière ;
  • Stade 3 : Tissu sous cutané épaissi et induré, gros nodules, lambeaux de graisses molles, déformant les faces internes des cuisses et des genoux.

Les traitements du lipœdème

La plupart des prises en charge du lipœdème vont s’attaquer aux symptômes et non à l’origine du problème (a priori hormonale). Ces techniques n’offrent donc pas de guérison, mais permettent une diminution des manifestations cliniques du lipœdème : symptômes douloureux et inesthétiques. Des solutions de traitement contre la cellulite et la peau d’orange peuvent ainsi être envisagées.
Soulager l'oedème et l'accumulation de liquides.
Le traitement conservateur du lipœdème consiste en un traitement physique de l'œdème. Diverses techniques sont possibles.
  • Le drainage lymphatique manuel : Il s’agit d’une technique de massage manuel visant à améliorer la circulation de la lymphe. Ce traitement n’est pas d’une grande efficacité, sauf en cas de lymphoedème associé ;
  • La pressothérapie: Elle consiste à enfiler des sortes de chaussures en tissu géantes gonflées d’air et qui recouvrent toute la jambe. On les appelle "bottes de pressothérapie". Elles vont exercer une forte pression sur les jambes à intervalles réguliers. Ces pressions vont favoriser la circulation sanguine mais aussi le drainage en évacuant les liquides qui résident dans les tissus.
  • Les bas de contention et de compression : Ils peuvent contribuer à soulager les symptômes au quotidien. "Je recommande à mes patients le port de bas de compression, ils améliorent considérablement leur confort de vie", confie Loïc Vaillant ;
  • Une bonne hygiène alimentaire : “Si les régimes alimentaires ne peuvent rien contre le lipoedème, la pratique d’un sport peut améliorer l’aspect de la peau et des membres touchés. À noter, qu’une alimentation trop riche et un surpoids peuvent aggraver le lipœdème" précise notre expert.
  • Les thecniques contre la cellulite et la peau d'orange.
    Certains traitements permettent une amélioration esthétique :
  • Les crémes amincissantes : Elles peuvent être d’un certain secours. Les résultats démontrent qu’elles peuvent aider à réduire les tissus graisseux de plus de 1,2 cm, a observé le praticien.
  • La destruction des graisses par radiofréquence, laser, infrarouges, ultrasons, cryolipolyse : Elles semblent permettre une diminution d’un maximum de 2,45 cm du bourrelet disgracieux.