Le lymphœdème

Le lymphœdème se caractérise par une augmentation chronique du volume d’un membre, liée à une accumulation de liquide lymphatique. Le gonflement apparaît lorsque les vaisseaux lymphatiques ne drainent plus assez efficacement la lymphe qui s'accumule alors dans les tissus situés sous la peau.
Un lymphœdème peut entraîner des complications d’ordres infectieux, cutanés et rhumatologiques. Il n’existe pas de traitement curatif du lymphœdème, mais la thérapie décongestionnante peut ralentir son développement.

Les symptômes

L'apparition du lymphœdème peut être très difficil à noter, mais il est trèes important de le traiter rapidement.

  • Sensation de gonflement du membre affecté.
  • Serrement de la peau.
  • Rougeur ou chaleur accrue pouvant signifier que vous avez une infection.
  • Augmente d'une taille du membre affecté.
  • Une sensation de lourdeur ou de raideur.
  • Diminution de la force.
  • Diminution de la mobilité des articulations.
  • Paresthésie (sensation de fourmillements, d'engourdissements ou autres picotements).
  • Des altérations cutanées.

Prévention

  • Éviter les sources de chaleur sur la zone affectée.
  • Ne pas réaliser de massages dans la zone affectée à exception du drainage lymphatique spécialisé.
  • Maintenir une hygiène appropriée du membre affecté. 
  • Éviter des traumatismes (lésions locales).
  • Faire les exercices physiques indiqués par le thérapeute.
  • Un régime d’alimentation sain est recommandé.

Thérapie

Il n’existe pas un traitement curatif du lymphœdème. Si la maladie est précoce, la thérapie décongestionnante se révèle efficace pour réduire son volume et soulager les symptômes.
La thérapie décongestive combinée consiste en une combinaison de :
  • Un drainage lymphatique manuel spécialisé technique Vodder (DLM) pratiqué par un thérapeute spécialement formé.

  • La pressothérapie pneumatique. (Optionnel).
  • Soin de la peau.

  • Des bandages de compressions sont appliqués en complément du drainage lymphatique manuel.

  • Des exercices physiques déterminés sont aussi recommandés par le thérapeute.

FRÉQUENCE :
Phase preventive
Traitement dirigé aux personnes qui risquent de développer un lymphœdème, la fréquence du traitement sera établie avec le patient.
 
Phase intensive
20 Séance jours d'affilée
Le patient garde bandage approx. 24h
 
Phase stabilisation 1
10 séances: Duration total: 2 semaines (5 séances par semaine).
6 séances: Traitement complet.4 séances: Changement de bandage seulement.
 
Phase stabilisation 2
3 Séance 1 fois par mois.
 
Phase de maintien
6-8 visites par année
Port quotidien de vêtement de compression avec exercices décongestifs.

collage tto linfoedema

 

Pressothérapie comme un complément du drainage manuel....


Cette technique instrumentale est un complément à le DLM. Renaissance dispose d'une machine de pressothérapie médicale avec laquelle nous pouvons modifier ses paramètres en fonction des besoins du patient, nous pouvons changer la durée de la séance, la pression dépend du type de lymphoedème et le gradient de pression

La pressothérapie contribue ainsi à faire disparaître œdèmes, les sensations de jambes lourdes, les gonflements ainsi que l’impression de fatigue. Elle prévient également les varices et fait partie intégrante des soins du corp offert par Renaissance. En effet, en accélérant la circulation lymphatique, la pressothérapie contribue à augmenter les fonctions d’élimination des déchets et à lutter contre l’accumulation des toxines à l’aide du drainage.

La circulation veino-lymphatique sera activée par le drainage mécanique et pneumatique de l’appareil de pressothérapie qui opère un massage par compression et décompression d’accessoires (bottes, manchons, ceinture). Les alvéoles des accessoires se remplissent d’air à un rythme varié et ils exercent de pressions multiples et douces sur la partie traitée.

Une séance dure de 15 à 40 minutes.


Il y a de rares contre-indications à la pressothérapie comme :
• Les insuffisances cardiaques
• Les insuffisances rénales sévères
• L’hypertension non traitée
• Les abcès
• Les tumeurs.